© 2017 chbegue tous droits réservés
1916

 

 

1916

Samedi 01 janvier

Le 2e Bataillon a son EM à Quincampoix.

Une Cie pont Rompu

Une Cie à laLimerie

Une Cie secteur Quincampoix-tranchée des Anglais

3e Bataillon EM gare

Une Cie dans la plaine

Une Cie à la gare

Une Cie du 90 est à Salsogne et deux sont à Ciry. Le Lcl du 90 cantonne à Salsogne.

20 obus de divers calibre sur la Plaine et le Pont Rompu.

De 22h00 à 23h00, alerte contre les gaz.

Relève dans la nuit du 01 au 02.

Lundi 03 janvier

Les batteries à l'est du fort tirent 40 coups de 105 sur les batteries de St Jean qui ripostent par 82 coups.

Mardi 04 janvier

Les batteries de St Jean 75 et 90 tirent une centaine de coups sur la région nord-est de Chivres où se trouvent des batteries.

17 obus ennemis tombent sur la Plaine.

Mercredi 05 janvier

Le 90 de St Jean tire 30 coups sur des travailleurs près de Chivres.

Quelques avions survolent le village.

Vendredi 07 janvier

Le sous-secteur de Ciry signale une circulation continuelle dans le voisinage de la ferme Colombe.

Samedi 08 janvier

Les batteries de Ciry tirent sur les Carreux et les batteries du fort.

28 obus sur Pont Rompu et la Limerie. Pas de pertes mais des dégâts matériels importants.

Des bruits de convois sont entendus au nord du fort de Condé et se dirigeant d'est en ouest.

Relève dans la nuit du 08 au 09.

Dimanche 09 janvier

Les batteries de Ciry tirent sur les batteries du fort.

Lundi 10 janvier

12 obus de 105 et 150 sur Pont Rompu et la Limerie.

Les bruits entendus au village de Condé provoquent le tir de notre artillerie, tir efficace à en juger par les cris entendus. Canonnade également de la ferme des Carreux et les travaux ennemis nouveaux (40 obus biens placés).

Mercredi 12 janvier

Un tir de destruction est exécuté sur les Carreux par St Jean.

Durant la nuit, l'artillerie allemande tire sans discontinuer à intervalles réguliers; 31 obus sur la Plaine et la Gobinne.

Jeudi 13 janvier

Le pont de la route de Chassemy est atteint de deux coups qui traversent le tablier sans grand dommage. Un convoi de tracteurs automobiles est entendu derrière Condé.

Vendredi 14 janvier

Le 90 de St Jean tire 94 coups sur une batterie au nord-est du fort. Réglage par avion.

Samedi 15 janvier

Relève du 3e Bataillon par le 1er Bataillon à la gare.

Plusieurs avions allemands survolent le secteur.

Dimanche 16 janvier

12 obus tombent sur le secteur.

Notre artillerie disperse des travailleurs allemands au château Volberg.

Jeudi 20 janvier

Ciry reçoit 40 coups de 77. Il est fait une riposte de 80 coups sur les batteries du fort.

10 obus de 150 tombent sur la Plaine.

Vendredi 21 janvier

Les 90 et 75 de St Jean tirent 80 coups sur le bois de la côte 51.7

Samedi 22 janvier

Relève aux tranchées dans la nuit du 22 au 23.

Dimanche 23 janvier

53 obus de calibres divers tombent entre la Plaine et la gauche du secteur.

Lundi 24 janvier

Brouillard épais

Mardi 25 janvier

Brouillard épais

Le 3e groupe du 3e RAC relève la 8e batterie du 16e RAC.

Mercredi 26 janvier

Entre 01h00 et 03h00 du matin, la 22e du 16e est relevée par la 8e du 3e (Ltt Louis).

Samedi 29 janvier

Relève aux tranchées dans la nuit du 29 au 30.

1er Bataillon à Quincampoix et 3e Bataillon à la gare.

Un Zeppelin passe au-dessus de Ciry vers 21h00 se dirigeant sur Paris.

Lundi 31 janvier

Brouillard assez intense.

Jeudi 03 février

Le 75 de St Jean fait un réglage avec avion sur la batterie 7582.

Samedi 05 février

Relève aux tranchées dans la nuit du 05 au 06.

Dimanche 06 février

L'artillerie allemande bombarde la Plaine, Sermoise, le cimetière de Ciry et la sucrerie avec une centaine d'obus de 77 et 105.

Lundi 07 février

La batterie de St Jean tire sur Missy, le cantonnement de l'éperon est du Fort de Condé et sur la batterie ouest du fort (9682).

L'artillerie ennemie riposte sur Sermoise et Ciry au 77 et au 105.

Le 90 de St Jean tire sur Condé.

Mardi 08 février

L'artillerie ennemie pilonne la Limerie au 77 et au 105.

La batterie de St Jean riposte sur condé et le fort.

Mercredi 09 février

Le 90 de St Jean tire sur le fort.

Une dizaine d'obus allemands tombent sur la Limerie.

Jeudi 10 février

Les batteries nord-est du fort tirent 30 coups sur Quincampoix.

A 13h40, un Dracken, non monté, venant de la direction ouest de Condé, est tombé sur la route de Soissons à Reims, à la limite Ciry-Vasseny. Il a été procédé à l'amarrage et au dégonflement du ballon dont la nacelle contenait un mannequin habillé en Allemand et quatre sacs de lest.

Au même moment, les batteries nord-est du fort tirent 15 coups de 150 sur Quincampoix. C'est ensuite à la Limerie et au Pont Rompu d'être bombardés.

A la nuit, ce Dracken a été enlevé par une équipe d'aérostiers du Parc de Cuiry-House.

Vendredi 11 février

Bombardement de Quincampoix.

Côté allemand, de nombreuses fusées éclairantes durant la nuit.

Samedi 12 février

A partir de 09h45, les Allemands tirent 80 coups sur Ciry, 9 sur l'ouest de la Plaine; les batteries ripostent largement sur le fort.

A 13h00, 5 obus de 150 tombent au sud-ouest de la gare.

Vers 17h15, fusillade assez nourrie venant d'en face et particulièrement sur le secteur du Pont Rompu. Le colonel commandant la 177e Brigade donne l'ordre aux colonels commandant les 89 et 90e RIT de faire prendre immédiatement les emplacements d'alerte:

   -89 à la tranchée des Anglais, à Quincampoix, bois Morelet et gare.

   -90, les cies de Ciry se trouvant prêtes à partir au premier signal.

   Le Lcl commandant le régiment occupe son poste à la gare.

Le Col commandant la 177e Brigade se porte de sa propre personne avec le Cne Charrière à son poste de commandement du chemin creux de Salsogne.

A 17h30, une section ennemie se dirige sur la Vesle; la Cie du Pont Rompu ouvre le feu. Un tir de barrage est également déclenché par notre artillerie. Ils s'arrêtent et disparaissent.

De 20h00 à 20h45, une nouvelle fusillade éclate sur le front.

Durant la nuit, une pièce ennemie de 150 continue de tirer sur Quincampoix.

Dimanche 13 février

A 10h30, trois sous-officiers sont blessés dont un grièvement par éclats d'obus près de l'église de Ciry.

-Sergent Pluviaud Justin, 3e Cie, plaie pénétrante au niveau de la cage thoracique.

-Sergent Buffetaud Jean, 3e Cie, plais au bras et à la cuisse gauches.

-Sergent Bourdier Joseph, 3e Cie, plaie à l'arcade sourcilière droite.

De 10h40 à 11h15, une nouvelle fusillade éclate sur le front.

90 obus sont tombés sur la Limerie depuis la veille.

Vers 17h30, une vive fusillade éclate face à Sermoise; les batteries de St Jean envoient une rafale sur les tranchées ennemies et la fusillade prend fin.

Dans la nuit du 13 au 14, relève aux tranchées. Les emplacements des Cies sont les suivants:

   -II/89:

      -5e Cie, Pont Rompu

      -6e Cie, un peloton à Quincampoix et à la tranchée des Anglais.

      -7e Cie, la Limerie

   -III/89:

      -10e Cie, la Plaine

      -12e Cie, un peloton au bois Morelet et à la voie ferrée

   -I/90:

      -2 Cies à Ciry

      -4 Cies à Salsogne

   -III/90:

      -12e Cie à Ciry

Lundi 14 février

7 obus de 77 tombent sur le Pont Rompu venant du nord-est de Condé.

Crue sensible de la Vesle.

Vers 16h00, une dizaine d'obus ennemis tombent dans la direction de la gare de chemin de fer à voie étroite au-dessus de Salsogne.

Mardi 15 février

De 16h00 à 17h00, 8 obus de 105 tombent sur les abords de Ciry.

La crue de l'Aisne et de la Vesle s'accentue.

A la nuit, un journal allemand antimilitariste et pacifiste est trouvé sur les bords de la Vesle, rive gauche, 200m environ avant le confluent.

Mercredi 16 février

20 obus de 77 et 8 de 105 tombent sur Salsogne.

La crue de l'Aisne et de la Vesle est très forte.

Jeudi 17 février

Dans la soirée, le Bataillon du 89e RIT à Quincampoix est relevé par un bataillon du 94e RIT et celui de la gare par un bataillon du 90e RIT.

Le 1er bataillon du 94e RIT occupe le Pont Rompu (2e Cie), la Limerie (1ère Cie), tranchée des Anglais et Quincampoix (un peloton de la 4e Cie).

Le 2e bataillon du 90e RIT occupe la Plaine (5e Cie), bois Morelet et voie ferrée (un peloton de la 6e Cie).

La relève s'est opérée sans incident et était terminée à 21h35.

A 23h00, 3 obus de 150 tombent sur la Plaine.

Vendredi 18 février

La crue de l'Aisne et de la Vesle est encore en hausse. On signale de Quincampoix que la Vesle a monté encore de 15cm. La Vesle est partout débordée et n'a jamais encore été si haute.

A 12h00, reconnaissance de la position et des observatoires de la ferme St Jean par le commandement de la 47e batterie du 9e RAC.

Quelques obus de 105 et 150 tombent sur la Plaine.

La 4e pièce du 47/9 arrive et prend position à St Jean à 23h55.

Samedi 19 février

4 pièces de la 47e batterie du 9e à St Jean et deux pièces à la jonction haute de la courbe de Ciry. Réglage de la 4e pièce. Cette pièce n'ayant pu rentrer dans sa casemate est placée à droite et fait fonction de 1ère pièce.

Quelques obus de 77 et 105 tombent sur Ciry et Salsogne.

Le reste de la batterie 47/9 quitte Belleu à 15h00 et relève la 8e batterie du 3e RAC et prend position à 23h00. Installation des liaisons téléphoniques et mouvements sur la position terminés à 00h30.

Dimanche 20 février

Installation de la position. Réglage de la batterie 47/9.

Quelques obus allemands tombent sur Ciry.

A 16h50, un avion ennemi est aperçu survolant la commune.

Entre 18h30 et 20h00, le petit poste du confluent signale des bruits de convoi et de débarquement de fers à Condé.

A 23h50, le bruit d'un dirigeable est signalé au-dessus de nos lignes paraissant se diriger du nord au sud.

Lundi 21 février

Réglage des 4 pièces de la batterie 47/9.

A 09h20, un avion franchit nos lignes du nord au sud.

A 10h45 et à 15h00, un avion est également signalé survolant nos lignes d'est en ouest.

Une vingtaine d'obus de 150 encadrent la batterie de St Jean.

Mardi 22 février

Il neige.

Quelques obus de 105 et 150 sur Ciry et Salsogne.

Le niveau de la Vesle a augmenté d'environ 30cm dans les dernières 24 heures.

Mercredi 23 février

De 13h10 à 15h15, la batterie 47/9 effectue un tir de destruction sur des ouvrages allemands.

La Vesle a monté de 5cm dans les dernières 24 heures. Quelques abris ont dû être abandonnés (O2 et Pont Rompu).

Dans la nuit du 23 au 24, relève aux tranchées.

Jeudi 24 février

Calme absolu.

La Vesle a encore monté de 5cm.

Vendredi 25 février

La Vesle a baissé de 6cm.

Samedi 26 février

Calme absolu. Travaux pour l'amélioration de la position d'artillerie.

Le niveau de la Vesle a baissé de 15cm.

Dimanche 27 février

Entre 14h15 et 15h00, la batterie 47/9 de St Jean est encadrée par le tir des batteries ennemies (une cinquantaine d'obus). Un obus tombe sur l'abri à munitions de la 3e pièce sans causer d'accident. La batterie effectue un réglage sur la batterie 3 du fort.

La Vesle a baissé de 10cm.

Lundi 28 février

A 14h45, 3 obus de 77 tombent entre la gare et le bois Morelet.

Entre 14h30 et 15h20, 11 obus de 105 tombent vers le sud de Ciry et sur la batterie de St Jean.

De 19h30 à 20h00, 8 obus de 105 tombent sur Ciry et 10 de même calibre au nord nord-est de la bergerie à la Limerie.

Aucune perte d'hommes. Deux fusils brisés au poste de police de Ciry.

Au soir, incendie d'une maison de Salsogne où aucun militaire n'est cantonné.

 

 

Mardi 29 février

A 14h30, 8 obus de 105 venant du nord du fort de Condé tombent au nord de la sucrerie de Salsogne.

Quelques obus également sur la Limerie et le bois Morlet.

A 19h00, 5 obus de 105 venant du nord du fort de Condé tombent au nord de la sucrerie de Salsogne.

Le 2e Bataillon du 89 relève dans la soirée le Bataillon du 94:

   -6e Cie à la Limerie

   -7e Cie, un peloton à Quincampoix et à la tranchée des Anglais

   -8e Cie au Pont Rompu

Le 3e Bataillon du 89 relève dans la soirée le Bataillon du 90:

   -9e Cie, un peloton au bois Morelet et à la voie ferrée

   -12e Cie à la Plaine

Le 90e RIT a la 4e Cie à Ciry et la 2e à salsogne.

Les batteries tirent sur les chemins et boyaux allemands.

Mercredi 01 mars

Entre 14h00 et 15h00, 15 obus de 105 tombent sur Ciry. Cinq blessés dont deux entrés à l'ambulance.

Egalement une dizaine d'obus sur Salsogne.

-Soldat Jonquet François, 1ère Cie du 90, plaie par éclat d'obus au niveau de l'arcade zygomatique droite.

-Soldat Livertoux Pierre, 1ère Cie du 90, plaie à la fesse droite.

Exercice d'alerte de la batterie de tir 47/9 de St Jean à 21h10.

Crue de la Vesle.

Jeudi 02 mars

La batterie 47/9 effectue un tir de réglage sur but auxiliaire.

A 18h30, 8 obus de 105 venant de la direction de la ferme Verdonne tombent sur la ferme St Jean; 3 n'ont pas éclaté.

Deux obus de 150 suivent; même but, même origine.

Une cinquantaine d'obus sur Ciry et Salsogne.

A 22h30, huit obus de 105 tombent sur Ciry. D'après l'officier observateur, ils semblaient venir de la direction de Chivres.

Crue de la Vesle.

Vendredi 03 mars

La crue de la Vesle est en croissance sensible.

Quelques obus de 77 et 105 sur Ciry.

Samedi 04 mars

Il neige. Aucun tir de notre artillerie.

A 23h00, un obus percutant de 150 tombe sur le secteur de la Cie de la voie ferrée. Il semblait venir du nord du fort de Condé.

La crue de la Vesle augmente.

Dans la nuit, relève interne du 89 aux tranchées.

Dimanche 05 mars

Deux avions allemands survolent nos lignes de 08h00 à 10h00.

La batterie 47/9 est encadrée par le tir des batteries ennemies. Environ 40 coups tombent en avant et à droite sans causer de dégâts.

Mardi 07 mars

Calme absolu sur tout le front.

Vers 15h30 un Draken allemand s'élève en arrière de Condé direction nord de Celles.

Réglage de la batterie 47/9 de St Jean sur but auxiliaire et sur les tranchées de Missy.

Mercredi 08 mars

Au matin, un avion allemand jette 4 bombes sur le secteur du Pont Rompu, sans pertes ni dégâts.

A 11h15, quatre obus de 105 tombent sur le secteur de la Limerie.

La batterie de St Jean tire 14 obus sur Vregny, Pont-Rouge et sur des groupes qui circulent près du village.

Jeudi 09 mars

L'artillerie allemande tire sur Ciry. Nous répondons sur les batteries du fort.

La crue de la Vesle est en décroissance.

Vendredi 10 mars

Bombardement très violent de Ciry et Salsogne toute la journée (200 coups). Toutes les batteries répondent.

De 06h45 à 07h15, quatre obus de 105 (dont 2 non éclatés) tombent sur Ciry et 20 sur Salsogne et ses abords.

De 09h45 à 10h05, 20 obus de 150 sur Ciry et 10 sur Salsogne.

De 11h50 à 12h15, 10 obus sur Ciry et 20 sur Salsogne.

A Ciry, un cheval n'appartenant pas à l'armée a été tué.

De 15h00 à 16h00, 55 obus de 105 sur Ciry et 10 sur Salsogne.

La batterie 47/9 de St Jean est encadrée par le tir des batteries ennemies. Environ 50 coups de 150 sur les abords de la batterie sans causer de dégâts. La batterie exécute aussitôt un tir de contre-batterie.

Samedi 11 mars

Quelques obus allemands sur Ciry.

Relève interne aux tranchées.

La crue de la Vesle est en décroissance.

Dimanche 12 mars

Réglage par avion de la batterie 47/9 de St Jean sur une batterie du fort (40 coups).

Début des travaux pour la construction d'une voie Decauville devant servir au ravitaillement de la batterie de tir de St Jean plus rapidement. Ravitaillement en munitions, matériaux et vivres.

Entre 23h00 et minuit, 5 obus de 105 tombent aux abords de Ciry et 6 de 150 vers le PC de la gare et la voie ferrée.

Lundi 13 mars

A 13h45, un obus de 77 tombe au sud de la Limerie.

Entre 15h00 et 17h00, tir de l'artillerie ennemie sur les batteries de St Jean et de Ciry.

Quelques obus également sur la gare.

Continuation des travaux pour la construction de la voie Decauville. Une équipe de 5 hommes de la batterie et une équipe du Pavillon sont occupés à ces travaux.

Mardi 14 mars

Dans l'après-midi, tir de notre artillerie sur les tranchées allemandes en face du confluent de l'Aisne et de la Vesle.

Légère montée de la Vesle.

A 18h45, 70 obus de 150 encadrent la batterie de St Jean.

Vers minuit, des bruits lointains de voitures ont été entendus dans la direction des crêtes entre Celles et Condé.

Mercredi 15 mars

La vesle a baissé de 4cm.

A 15h00, le Lieutenant commandant la batterie passe une revue d'effectifs à la batterie de tir.

Continuation des travaux en cours, boyau et voie Decauville.

Jeudi 16 mars

A 08h30, 4 obus tombent sur le plateau au sud de Salsogne.

La batterie 47/9 effectue un tir de représailles sur Missy en réponse à un tir ennemi sur Ciry et Sermoise.

De la Plaine, trois ballonnets ont été aperçus l'un à 09h40 et les deux autres à 10h15, tous venant du sud et poussés par le vent vers Condé. Ils passaient au-dessus du Pont Rompu et ont été perdus de vue derrière un rideau de peupliers.

Quelques travaux ennemis sont signalés par l'officier observateur du bataillon de Quincampoix dans un jardin à flanc de coteau situé en 190,44x218,25. On voit très bien l'inscription "Condé" en briques rouges.

La Vesle continue de baisser.

Vendredi 17 mars

Une équipe de nuit est constituée pour terminer plus vite le boyau devant conduire au nouvel observatoire.

La Vesle continue à baisser.

Samedi 18 mars

A 08h40 du matin, une batterie ennemie a commencé un tir sur la batterie 47/9 de St Jean, qui a cessé à 09h20. Deux coups sont tombés sur l'abri du téléphone et un coup sur l'abri de l'officier. Pas de blessés.

A 10h00, 5 obus de 105 tombent sur les abords de Ciry. Un coin de maison située à l'est du village a été démoli.

D'autres obus tombent sur Salsogne et Quincampoix.

A 13h30, quelques obus tombent sur la batterie de 90 de St Jean.

Le 90 de St Jean tire 39 coups sur une batterie au nord du fort. Réglage par avion.

Deux Draken allemands ont été visibles toute la journée.

La Vesle continue à baisser légèrement.

Dimanche 19 mars

Bombardement du plateau de la ferme St jean au 77 et au 105.

La batterie de St Jean tire sur les ouvrages en construction au sud du château Volberg, à la lisière de l'Aisne (40 coups).

Lundi 20 mars

Réglage de la batterie 47/9 de St Jean sur but auxiliaire.

Une dizaine d'obus de 105 encadrent la batterie de St Jean.

Dans la nuit, relève du 2e Bataillon du 90 en cantonnement serré à Ciry-Salsogne par le 93e RIT.

Le 2e Bataillon du 90 passe la nuit à Salsogne.

Relève interne du 89e RIT.

   -89e RIT:

      -2e bataillon:

         -5e Cie au Pont Rompu

         -6e Cie a un peloton à Quincampoix et à la tranchée des Anglais.

         -7e Cie à la Limerie

      -3e bataillon:

         -10e Cie à la Plaine

         -12e Cie à un peloton au bois Morelet et à la voie ferrée.

      -1er bataillon:

         -3e Cie à Salsogne

         -4e Cie à Ciry

   -93e RIT:

      -2e bataillon:

         -7e Cie à Ciry

La Vesle a presque repris son niveau normal.

Mardi 21 mars

Le 2e Bataillon du 90 quitte Salsogne à 04h00.

La Vesle continue à baisser.

Mercredi 22 mars

Le 90 de St Jean tire 12 coups sur une batterie du fort.

Jeudi 23 mars

Conférence et exercice de cadres à la gare.

Quelques obus allemands tombent sur Ciry et St Jean.

Le commandant du sous-secteur de Ciry vient à l'observatoire pour diriger un tir des batteries du 37.

La batterie de Ciry tire 50 coups sur une batterie du fort et les cantonnements ennemis des Carreux.

Vendredi 24 mars

Seulement quelques obus sur Salsogne.

Samedi 25 mars

Les batteries de Chimy tirent quelques coups sur la batterie de St Jean.

Le CDT Nicaise prend le commandement du sous-secteur de Ciry en remplacement du CDT d'Alès.

Dimanche 26 mars

Travaux de la voie Decauville terminés.

Quelques obus sur la batterie de St Jean.

A 17h25, huit obus de 150 tombent sur Ciry haut dont quatre non éclatés.

Lundi 27 mars

Entre 08h45 et 10h00, six obus de 77 et deux de 105 tombent sur le secteur de la Limerie.

Commencement des travaux pour la batterie de renforcement de Salsogne.

Réglage de la batterie 47/9 de St Jean sur but auxiliaire.

Dans la nuit, relève interne des unités.

Mardi 28 mars

St Jean 47/9; vérification de la hausse du jour.

Réglage par les batteries sur les tranchées comprises entre l'Aisne et nos tranchées.

Vers 16h00, deux obus de 150 tombent sur la Limerie.

Mercredi 29 mars

Vérification du barrage de la batterie 47/9 St Jean.

Réglage par les batteries sur les tranchées comprises entre l'Aisne et nos tranchées.

De 09h30 à 10h00, trois obus de 150 tombent sur la Plaine et également trois de 150 sur le secteur du Pont Rompu.

A 12h25, deux obus de 105 sur Ciry, détruisant quelques paquets de cartouches, une épée-baïonnette et une cartouchière.

Jeudi 30 mars

Réglage sur une batterie est du fort par la batterie de la courbe de Ciry (30 coups).

Vers 10h00, quatre obus de 150 tombent près de la batterie St Jean.

La 41e batterie du 37e RAC de St Jean tire avec observation par ballon sur une batterie au nord du fort.

Vendredi 31 mars

Le niveau de la Vesle baisse.

Samedi 01 avril

A 09h00, visite du Général Bacquet à l'observatoire St Jean.

Quelques obus ennemis sur le plateau St Jean.

Dimanche 02 avril

Le 90 de St Jean tire 33 coups; réglage par avion sur une batterie de l'éperon est du fort.

Quelques obus ennemis sur Ciry.

Lundi 03 avril

A 10h00, cinq obus de 77 sur la Limerie.

Début des travaux pour construire un poste optique.

Relève interne dans la nuit.

   -89e RIT:

      -1er bataillon:

         -1ère Cie à la Plaine

         -4e Cie au bois Morelet et à la voie ferrée

      -2e bataillon: -5è Cie au Pont Rompu

         -6e Cie Demi-Lune, Quincampoix, tranchée des Anglais

         -7e Cie à la Limerie

   -90e RIT:

      -1er bataillon:

         -1ère Cie à Ciry

         -3e Cie à salsogne

      -2e bataillon:

         -6e Cie à Ciry

Mardi 04 avril

La batterie 47/9 de St Jean effectue un tir sur les tranchées allemandes.

Mercredi 05 avril

A 09h00, trois obus de 77 sur la Limerie.

A 09h30, deux obus de 105 sur le plateau sud de Salsogne.

A 11h00, huit obus de 105 sur Ciry.

Jeudi 06 avril

Quelques obus de 105 sur Ciry.

Vendredi 07 avril

St Jean 47/9; vérification de la hausse du jour.

A 20h00, trois obus de 105 sur Ciry.

Samedi 08 avril

A 10h35, un obus de 77 sur la Limerie. Brume épaisse empêchant toute observation précise.

Réglage par avion de la 47è batterie sur une batterie arrière du Fort.

Dimanche 09 avril

A 10h35, un obus de 77 sur la Limerie.

A 17h30, six obus de 105 sur Ciry, en provenance de Chimy.

De 23h00 à 03h00, vingt obus de 105 sur Ciry et également vingt obus de 105 sur Salsogne.

Travaux du poste optique terminés.

Lundi 10 avril

A 17h00, onze obus de 77 et à 22h00, deux obus de 105 et huit de 150 sur le secteur de Quincampoix et de la Demi-Lune; en provenance du fort de Condé.

Il a été tiré sur le secteur de Quincampoix des obus chargés de matière phosphorescente et éclairant près d'une heure l'endroit où ils sont tombés.

Dans la nuit, relève interne des unités.

Mardi 11 avril

Epais brouillard pendant toute la nuit.

Mercredi 12 avril

A 08h20, trois obus de 105 sur la Demi-Lune.

Le soldat Baroni du 90e RIT, qui avait déserté de son régiment est retrouvé dans les carrières St Jean et reconduit à son régiment à Salsogne par des hommes de la batterie 47/9.

Vendredi 14 avril

Bombardement de Salsogne. Le Soldat mitrailleur Gaillard Jean de la CMR est tué. Le Soldat mitrailleur Nadeau Jean de la CMR est lui blessé.

La batterie 47/9 de St Jean tire 135 coups sur une maison au bord de l'Aisne au nord-ouest du pont de Missy.

La Vesle est en légère crue.

Samedi 15 avril

La batterie 43/37 de la courbe tire 75 coups sur une maison au bord de l'Aisne au nord-ouest du pont de Missy.

L'artillerie allemande répond sur la batterie de la ferme St Jean.

A 18h30, quatre obus de 105 sur Salsogne, venant du nord-ouest du fort de Condé; un tué et cinq blessés.

Crue de la Vesle en croissance.

Dimanche 16 avril

A 14h00, quatre obus de 105 sur la Limerie.

Lundi 17 avril

Relève interne aux tranchées sans incident.

Mardi 18 avril

A 13h30, trois obus de 105 sur Ciry; origine nord-est du fort de Condé.

Une équipe de travailleurs du Pavillon est venue travailler à l'observatoire St Jean pour la construction d'un boyau.

La Vesle est en légère crue.

Mercredi 19 avril

De 09h15 à 09h30, six obus de 105 sur la Demi-Lune.

De 10h40 à 11h10, six obus de 105 sur la Demi-Lune.

La batterie 41/37 de St Jean tire 100 coups sur la ferme des Carreux.

La batterie 47/9 de St Jean tire 100 coups sur le château Meunier.

Les Allemands ripostent par 37 coups de 77 sur les batteries de St Jean.

Jeudi 20 avril

Tir de représailles sur Missy.

Forte crue de la Vesle.

Vendredi 21 avril

De 07h35 à 08h00, 13 obus de 105 tombent aux alentours du boyau A, à 200 m environ au nord de la gare.

De 10h05 à 10h40, 32 obus de 105 sur la Demi-Lune; origine ferme de Chimy.

Samedi 22 avril

Vers 17h00, les Allemands tirent 85 obus de 105 sur Ciry.

Dimanche 23 avril

Réglage par avion de la batterie de St Jean de 08h40 à 09h20.

De 14h30 à 16h45:

   -16 obus de 105 sur la Demi-Lune

   -7 obus de 105 sur le fort de Condé

   -8 obus de 105 sur le bois Morelet

   -85 obus de 105 sur Ciry et le plateau sud

Crue importante de la Vesle.

Lundi 24 avril

De 10h00 à 10h20, cinq obus de 105 sur Pont Rompu.

De 10h45 à 11h35, quatorze obus de 105 sur Ciry venant du nord-est du fort de Condé. Deux chevaux d'artillerie tués à Ciry.

A 15h00, 10 obus de 105 sur Salsogne et ses abords.

De 16h30 à 17h30, une batterie du fort tire 58 coups de 105 sur notre batterie de la courbe de Ciry.

La Vesle continue à monter.

Dans la nuit, relève interne aux tranchées sans incidents.

Mardi 25 avril

La batterie 41/37 de St Jean tire 60 coups sur la région du pont de Condé au moulin de Couvailles.

De 10h00 à 10h40, la batterie 47/9 de la haute courbe de Ciry tire 20 coups sur la région du pont de Vailly et la ballastière.

Mercredi 26 avril

La Vesle décroît de peu de centimètres.

Jeudi 27 avril

La batterie 41/37 de St Jean tire 74 coups sur la batterie 9582 du fort. Réglage par ballon.

A 17h30, 6 obus de 105 fusants sur le sud-est de Salsogne.

Le Soldat Jouany Louis Firmin, 4e Cie du 90 est blessé par éclat d'obus.

Le niveau de la Vesle décroît.

Vendredi 28 avril

A 09h15, le Ltt Lesieutre passe une revue de matériel à la batterie 47/9.

A 15h30, deux obus de 105 sur Ciry; un homme est légèrement blessé.

De 15h00 à 18h00, bombardement allemand sur les batteries de St Jean.

Samedi 29 avril

Calme absolu sur tout le front de secteur.

La Vesle a décru de 4 à 5 cm.

Dimanche 30 avril

A 10h30, 10 obus de 105 dans les environs de la ferme St Jean.

De 17h10 à 17h25, 20 obus de 105 en avant de la tranchée h', sur le PC de la Plaine et dans les environs.

La Vesle a baissé d'environ 5cm.

Lundi 01 mai

Relève du 93e RIT par le 90e RIT.

De 06h45 à 10h15, la batterie 0081 au nord du fort tire 192 coups de 150 sur la batterie de 90 41/37 de St Jean. Trois casemates effondrées, une endommagée et une pièce atteinte.

Début des travaux pour le percement d'un nouvel observatoire.

12 obus de 77 et 105 entre le central téléphonique du 90e RIT et la rue basse de Ciry. Aucun dégât.

La batterie 43/37 de la courbe de Ciry riposte.

La Vesle continue à decroître.

Relève du 89e RIT par le 94e RIT.

Nouveaux emplacements:

   -94e RIT:

      -1er bataillon (Delord-Laval)

         -1ère Cie à la tranchée des Anglais et Quincampoix.

         -3e Cie à la Limerie

         -4e Cie au Pont Rompu

   -90e RIT:

      -1er bataillon (Mustière)

         -1ère Cie à Ciry

         -3e Cie à Salsogne

      -2e bataillon (Maigret)

         -5e Cie à la Plaine

         -6e Cie au bois Morelet et à la gare

      -3e bataillon (Grange)

         -11e Cie à Ciry

Mardi 02 mai

De 06h00 à 09h00, 75 obus de 105 et 150 sur les batteries au sud de Ciry.

La batterie du ravin de Chivres tire 50 coups de 77 sur Ciry.

A 15h00, cinq obus de 150 dont un non éclaté tombent à Quincampoix. Un homme est légèrement blessé.

Mercredi 03 mai

Tir de la batterie 47/9 sur les tranchées de Missy de 08h45 à 09h10.

La Vesle a baissé de 4cm.

Jeudi 04 mai

De 09h00 à 09h45, 14 obus de 150 sur Quincampoix.

A 16h30, cinq obus de 150 sur Quincampoix.

A 18h30, un obus de 150 sur Quincampoix.

Vendredi 05 mai

Réglage de la première pièce de la batterie 47/9 sur Vénizel. La pièce a été sortie de sa casemate.

La Vesle a baissé de 2cm.

Samedi 06 mai

De 18h00 à 18h55, la batterie 47/9 de St Jean tire 97 coups sur une meule de paille à l'est des Carreux; on la suppose organisée; ordre du commandant du sous-secteur.

Dimanche 07 mai

De 16h30 à 17h00, 16 obus de 77 sur le Pont Rompu.

Une vingtaine d'obus de 77 sur le plateau St Jean.

A 18h00, 8 obus de 105 sur Ciry et ses abords.

De 19h00 à 20h00, 4 obus de 105 aux abords de la sucrerie de Salsogne.

Lundi 08 mai

A 10h00, 3 obus de 105 à l'est de Salsogne.

De 14h00 à 14h30, 4 obus de 85 tombent sur le secteur du Pont Rompu.

De 14h45 à 15h00, 8 obus de 105 sur la Plaine.

A 19h00, 4 obus de 150 tombent vers St Jean.

A 20h00, 4 obus de 150 sur la carrière de la route de Ciry.

Une équipe de nuit venant du Pavillon effectue des travaux dans les carrières St Jean.

 

Mardi 09 mai

De 07h30 à 07h40, 4 obus de 77 et 2 de 150 sur la Plaine.

A 09h00, 15 obus de 105 sur la sortie nord de Ciry.

A 11h30, 4 obus de 105 sur l'est de Salsogne.

De 15h00 à 16h00, 15 obus de 105 sur Ciry et ses abords.

Dans la nuit, le 89 remonte en première ligne.

   -1er Bataillon: chef de bataillon à Quincampoix

      -1ère  Cie à la Tranchée des Anglais et à Quincampoix

      -2e Cie à la Plaine

      -3e Cie au Pont Rompu

      -4e Cie à la Limerie

   -3e Bataillon: chef de bataillon à la gare

      -12e Cie au bois Morelet et à la gare

   -2e Bataillon:

      -7e Cie à Salsogne

-90e RIT:

   -2e Bataillon

      -5e Cie à Ciry

Mercredi 10 mai

De 09h40 à 10h00, tir sur les Carreux et la maison Meunier par la batterie 47/9.

Jeudi 11 mai

Quelques obus tombent sur les tranchées au nord-ouest de la gare. Cinq coups de 105 sont également tirés par le fort sur la position des Anglais 46/9; un affût endommagé. Ils tirent également sur la batterie de St Jean. Nous ripostons sur le fort et à l'ouest de Vregny. La batterie 47/9 de St Jean tire aussi 24 coups sur les tranchées de Missy.

Travaux de nuit à l'observatoire St Jean.

Vendredi 12 mai

Quelques obus tombent sur le boyau Sermoise-Morelet.

Travaux de nuit à l'observatoire St Jean par une équipe de 4 hommes venus du Pavillon.

Samedi 13 mai

Dans la nuit du 13 au 14, une patrouille de la 10e Cie du 89, de 10 hommes, d'un sergent, commandée par le Lieutenant Rouchaud tombe dans une embuscade sur les bords de l'Aisne, rive gauche, à 1 km en amont du pont de Missy. Le Caporal Sarlande est tué d'un coup de fusil chargé à plomb; les deux éclaireurs de pointe sont faits prisonniers.

En ramenant le corps du Caporal, le soldat Troutaud s'est tué par accident avec son propre fusil dont la gâchette s'est accrochée dans un brin d'une claie.

Dimanche 14 mai

Quelques obus de 105 sur Ciry.

Lundi 15 mai

Travaux de nuit à l'observatoire St Jean par une équipe de 3 hommes venus du Pavillon.

Crue sensible de la Vesle.

Mardi 16 mai

A 08h15, cinq obus de 105 tombent sur Quincampoix.

De 14h00 à 16h00, quelques obus de 105 tombent sur la ferme St Jean.

Mercredi 17 mai

La batterie 47/9 de St Jean tire 32 coups sur la batterie 7800 au nord de Vregny, réglage par avion de 08h15 à 08h55.

Jeudi 18 mai

De 15h40 à 17h00, 50 obus de 105 et 150 tombent sur le moulin de Quincampoix; les derniers coups tirés percutants à balles dans la toiture du moulin en ont provoqué l'incendie. Ces obus venaient de la ferme Verdonne. Le Sgt téléphoniste Chapelle est tué et un Caporal est légèrement blessé.

De 15h30 à 18h00, le 90 de St Jean 47/9 tire 67 coups sur le château de la Quincy et la batterie 7800. Réglage par avion.

De 15h30 à 17h00, 39 obus de 105 venant de Chivres tombent sur Ciry et St Jean.

La crue de la Vesle est en décroissance.

Vendredi 19 mai

A 06h25, le commandant du sous-secteur de Ciry vient à l'observatoire St Jean et commence aussitôt un tir de concentration par la 41/37 St Jean (50 coups). 43/37 basse courbe de Ciry 50 coups sur la batterie de 105 de Chimy qui avait tiré la veille sur Quincampoix. Le tir est terminé à 07h15. Les batteries allemandes répondent sur les tranchées de Ciry.

Une cinquantaine d'obus ennemis tombent sur le moulin de Quincampoix et provoquent un incendie.

De 15h25 à 17h40, 78 obus de 105 et 150 tombent sur le secteur de la Limerie et deux obus de 105 vers le PC du Pont Rompu.

De 17h50 à 18h05, 14 obus de 105 tombent près de la Demi-Lune. Ils venaient du nord-est de Condé.

Samedi 20 mai

Relève du 1er Bataillon par le 2e.

De 07h40 à 08h45, une batterie de 105 et une de 150 tirent sur la batterie de St Jean 47/9 (avec réglage par avion). La batterie est encadrée par environ 90 coups, dont une douzaine sur la batterie. La deuxième pièce a eu une roue cassée.

A 14h30, nouveau tir ennemi sur la batterie dont un tombe sur la cabine téléphonique. Le Lieutenant commandant a été blessé à la tête par un éclat.

A 16h00, deux obus de 150 tombent sur la Plaine.

A 17h45, un obus de 105 tombe sur la Limerie.

A 18h00, nouveau tir sur la batterie qui aussitôt riposte. A ce moment-là, le canonnier servant Bru de la troisième pièce a été blessé à la jambe gauche et au dos par des éclats.

A 19h00, 58 obus de 105 venant de la ferme de Chimy tombent sur la ferme St Jean et alentours.

A 23h00, les avant-trains du Pavillon montent à la batterie de tir ainsi qu'un caisson pour conduire les pièces 1-3-4 à leur nouvel emplacement de Ciry. La 2 est envoyée à Chaudun pour réparation.

Dans la nuit, relève aux tranchées.

 

Dimanche 21 mai

Réglage des pièces, la batterie St Jean 41/37 tire 25 coups.

Réglage des pièces 1,2 et 3 de la batterie 47/9 à sa nouvelle position.

Trois attelages du Pavillon travaillent de nuit pour descendre les rondins de la position St Jean à la nouvelle position.

Lundi 22 mai

De 08h15 à 08h30, 10 obus de 105 tombent sur la Plaine.

La basse courbe de Ciry 43/37 tire 40 coups sur la batterie 9181 du fort.

Mercredi 24 mai

A 16h00, six obus de 88 tombent sur le secteur de la Limerie; origine nord-est de Celles.

 

Vendredi 26 mai

Crue de la Vesle de 10 cm.

Samedi 27 mai

A 08h30, le Général Bacquet visite la position de Ciry. Les avant-trains des quatre premières pièces de tir et un caisson partent du Pavillon et vont prendre les quatre pièces de tir de la 47/9 pour les reconduire à la position de St Jean. Mouvement terminé à 11h30.

Batterie 41/37 St Jean tire sur la batterie 0082 du fort.

Crue de la Vesle de 5 cm.

Dimanche 28 mai

Batterie 47/9 St Jean tire 58 coups sur Nanteuil la Fosse.

De 16h30 à 17h15, 18 obus de 88 sur la Plaine, en provenance de la batterie à l'est du fort de Condé.

A 17h10, deux fusants de 105 sur Salsogne, origine fort de Condé.

Le niveau de la Vesle est stationnaire.

Dans la nuit, onze patrouilles effectuées dont six en embuscade.

Lundi 29 mai

A 06h10, deux obus de 88 sur la Limerie.

Mardi 30 mai

La batterie 47/9 effectue un tir sur les Carreux.

Mercredi 31 mai

10 patrouilles pour le 89e RIT.

Jeudi 01 juin

10 patrouilles pour le 89e RIT, dont trois organisées en embuscade.

Vendredi 02 juin

A 09h20, un obus de 105 tombe en avant de la tranchée 2R à Quincampoix.

Bombardement de la Plaine et de la Limerie.

A 18h25, trois obus de 77 tombent entre la voie ferrée et la Demi-Lune.

De 18h30 à 19h00 et de 05h45 à 05h55, 29 obus de 105 tombent entre la voie ferrée, la Demi-Lune et Salsogne.

Ces obus proviennent des batteries au nord-est du Fort de Condé. Aucun accident.

Dans la nuit, le 89 effectue 11 patrouilles.

Samedi 03 juin

De 13h00 à 14h00, 14 obus de 77 dont 3 fusants sur le Pont Rompu venant du nord du Fort.

De 17h00 à 17h10, 3 obus de 77 sur le Pont Rompu et 4 obus de 88 sur la Limerie, venant du nord du Fort.

Le 89 effectue 10 patrouilles.

Dans la nuit, relève aux tranchées.

Dimanche 04 juin

A 20h30, 2 obus de 105 et 2 de 150 sur Ciry, venant du Fort.

Le 89 effectue 9 patrouilles.

Lundi 05 juin

Le 89 effectue 9 patrouilles dont 3 en embuscade.

Mardi 06 juin

Le 89 effectue 9 patrouilles.

Mercredi 07 juin

Batterie basse courbe de Ciry 43/37 tire de sa position auxiliaire 15 coups sur Nanteuil en riposte à un tir de 150 sur Braisne et Vasseny.

Le 89 effectue 9 patrouilles dont 2 en embuscade.

Jeudi 08 mai

Tir de la batterie 47/9 sur Missy.

Le 89 effectue 9 patrouilles dont 2 en embuscade.

Vendredi 09 juin

Batterie St Jean 47/9 reçoit 9 coups de 105 du fort.

De 18h00 à 18h30, 3 obus de 105 sur la Plaine.

Crue assez sensible de la Vesle.

Le 89 effectue 9 patrouilles.

Samedi 10 juin

A 08h55, les avant-trains du Pavillon arrivent à la position de la batterie de St Jean. La batterie 47/9 est immédiatement transportée à la position des Anglais. Mouvement terminé à 00h30.

Batterie basse courbe Ciry 43/37 tire 100 coups sur la batterie 9181 du fort.

Le 89 effectue 9 patrouilles.

Dimanche 11 juin

Le 89 effectue 9 patrouilles.

Lundi 12 juin

Travaux d'amélioration de la position de tir des Anglais.

Le 89 effectue 8 patrouilles dont 2 en embuscade.

Mardi 13 juin

Le 89 effectue 8 patrouilles dont une embuscade.

Mercredi 14 juin

Un petit ballon en papier venant de la direction de Sermoise tombe à 18h00 au carrefour des routes Ciry-Mont de Soissons-Serches-Couvrelles. Il a été envoyé à la 89è DIT avec un rapport.

Jeudi 15 juin

Quatre obus de 105 sont tirés par l'ennemi dans la direction de nos batteries au plateau St Jean.

Le 89 effectue 8 patrouilles dont une embuscade.

Vendrdi 16 juin

Le 89 effectue 8 patrouilles dont une embuscade.

Samedi 17 juin

A 12h00, un obus de 105 venant du Fort tombe sur le sud de Ciry.

A 16h30, 42 obus de 105 tombent vers la ferme St Jean, venant de Verdonne. Le S/Ltt Servin de l'EM de la 89e DIT est blessé mortellement sur le plateau St Jean par un obus.

Relève aux tranchées.

A cette période, on redoute d'une façon toute particulière la surprise par l'ennemi des communications téléphoniques, aussi a-t-on remplacé le nom des différents postes par des termes de convention: le poste de Ciry "les planches", la Fabrique "la Limerie", le bois Morlet "la rage".

Le 89 effectue 8 patrouilles dont une embuscade.

Dimanche 18 juin

Une patrouille de la 12e Cie échange des coups de fusils avec une partie allemande à la Bouche à Vesle. 1 tué et 2 blessés et reste en position au point à reconnaitre. La 11e Cie du 90 est à Ciry.

Le 89 effectue 7 patrouilles dont une embuscade. Au cours de cette embuscade, vers le confluent de l'Aisne et de la Vesle, à 23h15, il y a un échange de coups de fusil avec une patrouille allemande. Il y a un tué et deux blessés au 89.

Lundi 19 juin

Bombardement de Ciry.

Le 89 effectue 3 patrouilles dont une en embuscade.

Mardi 20 juin

De 08h00 à 08h30, 12 obus de 105 sur le Pont Rompu et 4 sur la Limerie.

A 11h45, 8 obus de 105 sur la Demi-Lune et à 12h30, encore 12 sur ce même point et 2 autres encore à 13h45; tous provenant du nord-ouest de Condé. Pas d'accident.

Quelques obus ennemis sur la route Ciry-Serches.

Le 89 effectue 4 patrouilles dont une en embuscade.

Mercredi 21 juin

Le 89 effectue 4 patrouilles dont 2 en embuscade.

L'une de ces embuscades est faite sur la rive droite de la Vesle; elle s'avance jusque près des fils de fer ennemis sur la route de Condé; elle est éventée. Elle doit battre en retraite devant le feu de toute la ligne ennemie en avant de la ferme Boursault.

Jeudi 22 juin

La route Ciry-Serches est de nouveau bombardée.

Le 89 effectue 6 patrouilles dont une en embuscade.

Vendredi 23 juin

Quelques obus tombent sur Ciry.

Encore la route Ciry-Serches.

Le 89 effectue 6 patrouilles dont une en embuscade.

Samedi 24 juin

De 21h30 à 22h05, 5 obus de 150 sur Ciry.

Le 89 effectue 6 patrouilles dont une en embuscade.

 

Dimanche 25 juin

8 obus de 105 sont tirés sur Ciry.

Relève interne aux tranchées sans incident.

Le 89 effectue 6 patrouilles dont une en embuscade.

Lundi 26 juin

A 11h10, 3 obus de 105 sur Ciry et à 11h30, 3 autres.

De 23h00 à 23h30, 3 obus de 105 sur Ciry et 5 sur le sud de Ciry.

Le 90e RIT quitte le secteur, relevé par un bataillon du 93 et un bataillon du 89.

Au soir, 1er Bataillon à la gare

2e Bataillon à Quincampoix

Mardi 27 juin

La batterie 47/9 de la position des Anglais est bombardée de 09h00 à 23h00. A partir de 09h30, les pièces sont déplacées à la position de St Jean.

De 10h10 à 12h50, 35 obus de 105 et de 150 tombent sur Ciry. Origine nord-ouest de Condé.

Le 89 effectue 8 patrouilles dont une en embuscade.

Mercredi 28 juin

La batterie de St Jean effectue un tir sur les Carreux.

De 13h00 à 17h00, environ 170 obus de 105 et 150 sur la route de Serches, dans la courbe de Ciry.

De 17h00 à 05h00, 67 obus de 105 et 150 sur Salsogne et route de Serches. Origine du tir, nord-oest de Condé et Verdonne. Pas d'accident.

De 23h45 à 00h30, 12 obus de 105 et 150 sur Ciry.

Le 89 effectue 9 patrouilles dont une en embuscade.

Jeudi 29 juin

Pendant toute la journée la batterie de St Jean a été bombardée. Environ 400 coups encadrent la batterie. Il n'y a pas d'accident de personne.

De 10h00 à 11h00, 39 obus de 105 et 150 sur le plateau entre Ciry et Serches.

A 10h30, 8 obus de 105 sur la Plaine.

Le 89 effectue 8 patrouilles dont une en embuscade.

 

Vendredi 30 juin

De 10h20 à 10h30, 8obus de 105 sur la Plaine.

De 14h15 à 18h00, 146 obus de 105 et 150 dont 46 non éclatés sur Ciry.

Le 89 effectue 9 patrouilles dont une en embuscade.

Samedi 01 juillet

Calme sur tout le secteur.

Dimanche 02 juillet

De 21h15 à 21h45, 12 obus de 150 sur les environs de Ciry.

A 21h45, 6 obus de 105 au nord de la Demi-Lune.

La 89e DIT passe de la 177e Brigade à la 178e.

05 au 09 juillet

Le calme le plus complet règne sur le front.

Vendredi 07 juillet

A 21h00, la 4e pièce quitte la position de St Jean pour la ferme d'Epritel. Elle est immédiatement remplacée par la 1ère pièce de la 1ère batterie du 34.

Samedi 08 juillet

A 21h00, les autres pièces sont remplacées par les pièces du 34.

Mercredi 12 juillet

Relève interne des Bataillons:

   2e bataillon:

      5e Cie à Ciry

      7e Cie à la voie ferrée

   3e bataillon:

      9e Cie Quincampoix-les Anglais

      10e Cie sur la plaine

      11e Cie à la Limerie

      12e Cie au pont rompu

 

Dimanche 16 juillet

Relève des pièces du 34.

Lundi 17  juillet

Une patrouille poussée sur la rive droite de la Vesle, dans la direction de la ferme Boursault, a eu un engagement sans résultat avec des patrouilles ennemies.

 

Samedi 22 juillet

Nouveau dispositif adopté:

PC du Lcl à Vasseny

Bataillon A (3e):

   11e Cie Limerie-Quincampoix-les Anglais

   12e Cie la plaine-pont rompu

   10e Cie la gare

Bataillon B (2e):

   7e Cie à Ciry

A 22h00, 5 coups de mine sont entendus dans la direction de Condé.

Samedi 29 juillet

Relève interne Bataillon B 5e Cie Ciry

Bataillon A 11e Cie Limerie-Quincampoix

                    12e Cie Bois Morlay-gare

Samedi 12 août

Relève interne Bataillon A 3e Cie gare-Morlay

                                              4e Cie Limerie-Quincampoix

Bataillon B 5e Cie Ciry

Samedi 19 août

Relève interne Bataillon A 1ère Cie Limerie

                                              2e Cie Morlay-gare

Bataillon B 10e Cie Ciry

Jeudi 24 août

Le 89e RIT quitte Ciry-Salsogne. Il est relevé par les 93 et 94 RIT.

Vendredi 25 août

-1er bataillon du 93:

   -1ère Cie Quincampoix-Limerie

   -3e Cie Pont Rompu-la Plaine

-2e bataillon du 93:

   -6e Cie Ciry

Le centre de Quincampoix est occupé par une Cie du 90.

Samedi 02 septembre

A 01h20, un projecteur allemand placé dans la direction du fort de Condé éclaire la plaine de la Vesle pendant 25 mn.

Dimanche 15 octobre

La 9e Cie du bataillon de réserve du 90e RIT est à Quincampoix.

Lundi 23 octobre

La 9e Cie du bataillon de réserve du 90e RIT est à Quincampoix et à la tranchée des Anglais.

Dimanche 29 octobre

La 4e Cie du bataillon de réserve du 90e RIT est à Quincampoix.

Samedi 04 novembre

Le caporal brancardier Robert Noé de la 9e Cie est légèrement blessé par éclats d'obus, à la ligne supérieure, à la Plaine.

Dimanche 12 novembre

La 8e Cie du bataillon de réserve du 90e RIT est à Quincampoix.

Dimanche 26 novembre

La 12e Cie du bataillon de réserve du 90e RIT est à Quincampoix.

Mardi 28 novembre

Le régiment de marche de la 2e DC a son PC à Ciry-Salsogne.

 

 

Vendredi 01 décembre

Le 8e Régiment de Dragons de la 2e Division de Cavalerie est en cantonnement à Chacrise. Deux escadrons de marche, commandés par les Capitaines Chapuis et de Charnacé, ainsi que les deux sections de mitrailleuses (environ 200 hommes), sont embarqués à 10h00 en camion-auto et vont relever dans la nuit du 1er au 2, le 93e RIT dans le secteur au nord de Ciry-Salsogne. Le Lcl De La Teillais est détaché comme Major des tranchées.

Vers 19h00, le 2e Groupe cycliste de la 2e DC, arrivant de Braine, traverse le village en direction de Serches où il va cantonner.

Samedi 02 décembre

Le PC du Lcl Rivain est à Salsogne; il a un bataillon de la 2e BCL et un de la 2e BD

(2 bataillons de 300 hommes).

Nuit du 10 au 11 décembre

L'artillerie quitte ses positions.

Mercredi 13 décembre

Dans la soirée, relève aux tranchées des escadrons Chapuis et de Charnacé et des deux sections de mitrailleuses par des éléments de la 12e Brigade de Dragons.

Le Lcl Rivain et ses deux bataillons sont relevés par un bataillon de la 12e BD (23 officiers, 780 cavaliers relevant 50 officiers et 1400 hommes).

Jeudi 14 décembre

Le 18e Régiment de Chasseurs à Cheval détache en 1ère ligne à Ciry un peloton de pionniers (24 hommes).

L'Escadron Rivière du 17e RCC est en réserve à Ciry.

Jeudi 21 décembre

Le 18e RCC détache l'escadron Hussenot (170 hommes) au bois Morelet et à la gare.

Le 17e RCC monte également en première ligne; le 1er escadron Cne d'Abzac à la Limerie.

Le PC du CDT de Guillebon est à la gare.

Un bataillon de la 2e BCL relève le bataillon de la 12e BD.